agrandir l'esprit humain

22 octobre 2017

Bibliographie de Wilson Dolcin

DIALOGUE AVEC L’UNIVERSITÉ/ Argumentaire

Argumentaire
Face aux dysfonctionnements structurels de la société ; face aux crises incessantes de l’université en Haïti, le professeur Wilson Dolcin a systématisé une réflexion inventive basée sur la culture de l’intelligence représentée par l’image sur la couverture symbolisant que ‘’l’homme est un oiseau investigateur’’ et d’une immensité de sens : « Le fini ouvert à l’infini ne sera jamais fini, mais la combinaison donne l’indéfini, défini et redéfini par l’intelligence. D’où provient la nouvelle théorie comportementaliste sur la CI (Culture de l’Intelligence).

L’auteur nous laisse l’idée que « l’intelligence est à exploiter et cultiver ».

Bibliographie de Wilson Dolcin
Wilson Dolcin, né le 15 mars 1976 à Camp-Louise, première section Communale de l'Acul-du- Nord, classé dans la galerie des grands écrivains novembre 2012 sur le site canalblog.com, tenu par Emmila Gitana, il a publié dans Francopolis ses pièces poétiques dont "Soleil des morts" en décembre 2013, est "écrivain révolutionnaire haïtien"( Francopolis, 2013), philosophe transhumanisé.
Professeur des Sciences de l’éducation spécifiquement unité de méthodologie du travail universitaire(UMTU), auteur de nombreux titres tels Kita Nago et la formule de Franklin Delano Roosevelt, Edilivre, 2015, 243 pages; Le poète en politicien... Edilivre, 2016; Si Martelly pouvait prophétiser sur Ayti, Yeney Pc & Pcs 2012; Un Témoignage à Tropicana, 2003 et enfin Dialogue avec l’université, nouvelle théorie comportementaliste sur la culture de l'intelligence, Edilivre, mars 2017, Imp, Print it, octobre 2017

prochains Livres:

Comment tout tourne à Yoye!

Tout ce que je sais, je sais que je sais.

fonctions

 Il est fondateur du centre de recherche et d'initiative juvénile pour l'émancipation de la culture de l'intelligence( CRIJEC); En mai 2013, il prend l'initiative  avec Saradjeen Marius pour fonder la fondation de la nouvelle Ayiti(FONAY) et implanter l'ecole universitaire de la nouvelle Ayiti( EUNA) dont un plan d'école renovatrice est systhématisé sous theme: Education et réforme: option urgente pour une école ayitienne. 

Education

Dans son livre " Dialogue avec l'université", Wilson se réserve de parler de sa formation universitaire, il laisse ses interlocutaire dire et dedier ce qu'il est, son niveau de scolarité, sa formation superieure, son domaine de competence. Et une majorite d'entre eux dedient qu'il est digne d'ètre appelé intellectuel, un grand écrivain, un psychologue qui n'est pas éprouvé, un petit snobiste qui écrit n'importe quoi. majorité de ces perceptions viennent de l'horizon juvénile et de ses amis jeunes. Bien au contraire, le pasteur Jean Claude BAZIN, PH.D en Education Religieuse dit que" Wilson Dolcin parle en détenteur d'un bac+8", tandis que son ami d'enfence en a deja fait une mention en disant " Paul( ti nom lakay), tu parles en Maitre". Ce n'est pas tout, c'est aussi dans  une ambiance pareille qu'il a rencontré  Jean-Jacques CADET, le doctorant en philosophie, université Paris 8 qui lui confiait que ses approches des Marx étaient irreprochables et rationnelles. De ses prises de position, il a pu connaitre encore une fois une renomée internationale dans une production d'équilibre faite  pour expliquer un differend qui existait entre son ami Jean-jacques CADET et  Ricarson DORCE concernant une tentative de plagiat sur Jacques Roumain( Texte publié dans le nouvelliste).

En réalité, apres tant d'exploits et de calomnies, Wilson Dolcin a accepté d'acheminer un parcours universitaire que tardivement. De grace, il a obtenu sa licence en FLE( UEH/ UAG) et inscrit maintes fois au programme de master en  fle, et philosophie en ligne ( Sthandal Grenoble 3/ cned) qu'il n'a pas tenu avec rigueur., mais qui croit dans la splendeur de la recherche personnelle, émanation de la pédagogie de libération avec argumentaire que " Le professeur ne peut tout dire aucun  étudiant au monde" 

En bref, son Education ne dépend pas seulement d'une institution universitaire, mais il aime surtout qu'on lui laisse libre coup au champ de la recherche individuelle. Car, depuis son avenement à l'école, Wilson est l'un des tout- petits éleves/ étudiant à avoir pu rectifier aux professeurs qui transmettent par ignorance des mensonges. Il a pris position contre un professeu r( réserve de citer son nom) de méthodologie du travail universitaire au sujet de la citation et de notes au bas de pages. C;est comme s'il sait pertinemment qu'il y a trop de vide à combler dans l'enseigenemt universitaire et qu'il n'a rien à envier des étudiants( nouveaux et anciens) qui n'ont pas été mis à l'exercice de la production de savoirs, comme deuxieme role de l'université qui incombe la recherche.

Témoignage de sa compétence.

Qui peut resiter d'ecouter Wilson Dolcin quand il parle surtout dans un champ qu'il maitrise? Au départ qui prendra au serieux ce petit de chair, maigre et sans privileges de ressources économiques? Mais, assurément à l'entendre aux emissiosn BLocus avec PRG: Pierre Richard Guillaume, Kafou avec konpe Filo, Espace avec Danel pour ne citer que ces trois références, on peut  touher à son intelligibilité et conclure vraiment qu'il n'a rien à envier aux autre intellectuels...c'est une fierté en plus puisqu'il à la possibilité de systématiser ses pensées.

Posté par wilsonkitanago à 18:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 avril 2017

LETTRE OUVERTE AUX UNIVERSITAIRES HAÏTIENS ET DIRIGEANTS DE L'ETAT D'HAITI

LETTRE_OUVERTE_AUX_UNIVERSITAIRES_HAITIENS_ET_DIRIGEANTS_DE_L_ETAT_D_HAITI

 

LETTRE OUVERTE  AUX UNIVERSITAIRES HAÏTIENS  ET AUX  DIRIGEANTS DE L’ÉTAT D’HAÏTI.

 

LE 30 AVRIL 2017 par WILSON DOLCIN

 

Messieurs les frères d’ethnie : universitaires et dirigeants d’Haïti,

L’heure est venue pour recontextualiser la mission que l’existence nous assigne dans ce petit coin de l’humanité : Haïti que nous partageons tous ensemble comme héritage sacré que nous devons protéger et défendre contre toutes les controverses du monde extérieur et d’ailleurs.

Notre mission est une lutte à vie… guidée par la Culture de  l’Intelligence.

 

Je m’engage depuis plus de 17 ans à créer une structure didacticielle répondant au nom de centre de recherches et d’initiative juvénile pour l’émancipation de la culture (CRIJEC). C’était pour faciliter aux jeunes la tâche de la production de leur mémoire de sortie. Toutes ces démarches entreprises n’ont pas de succès auprès des élites haïtiennes. Minimisé, offensé et qualifié de fou parce que je suis fils de Camp-Louise, première section communale de l’Acul du Nord (né sur l’habitation de Bas-Berno, Nan pied d’or), une identité rattachée à laquelle je ne me sens jamais à l’aise de négliger.

 

Primo : je dis clairement que tout processus d’implantation d’école commence par le bien-être social; et que c’est une injonction qu’elle soit adaptée au réel vécu du milieu dans lequel elle est implantée tout en tenant compte des réalités sociales et culturelles de ce milieu. L’on touche maintenant à l’absence d’une école/ universitaire ayitienne.

Secondo : Le devenir intellectuel débute par une plaidoirie des droits des pauvres dans notre monde axée sur une remise en question de l’université dans son rôle révolutionnaire en élaborant des pistes de résolutions (non pas des solutions) aux multiples dysfonctionnements structurels de la société.

C’est tout simplement une révolution culturelle extraite de la culture de l’intelligence exigeant que les jeunes passent de la médiocratie à la méritocratie incluant le champ de l’expérimentation psychique pour surpasser et défier les premiers magiciens de l’histoire. Notre nouvel espoir provient de l’horizon juvénile, mais avec des jeunes doués et excellents parce que le changement positif qu’attend les pauvres d’Haïti est un processus mental et rationnel : donc consciencieux.

L’objectif de cette lettre c’est pour qu’il y ait une nouvelle expérience tendant à renouveler des horizons épistémologiques sur la naissance d’une nouvelle philosophie des sciences manifestée en deux points forts conformément à la loi sur la liberté et responsabilités des universités (LRU) :

Implantations d’un service didacticiel et d’une piste d’expérimentation dans chaque département du pays afin que les jeunes soient prêts aux offres d’emploi  conformément au curriculum caché : Licence et cinq ans d’expériences.

 

Messieurs les universitaires haïtiens, messieurs les dirigeants de l’État d’Haïti, l’existence du complot mystifié vous incombe à répondre aux forfaits qui n’ont jamais été planifiés dans aucun autre pays de l’humanité : la barbarie imposée, l’institutionnalisation de la médiocratie, la conversion de l’intelligence et de l’excellence au profil bas, l’invention du mal, le phénomène anti-épistémologique de la science des politicards au plus haut  niveau des choses sacrées de la nation; et tout ceci fait de vous un pôle complice de la misère de la masse haïtienne, des inventeurs de la malédiction, des planificateurs de la pauvreté classique et des phénoménologues in-transcendés, des devanciersaux cornes percées de tourments  qui égorgent l’avenir des jeunes, vendent leur âme à l’imposture scientifique.

Désormais, apprenez ceci, il n’existe pas de pays nés scientifiques, il existe des disciplines scientifiques appliquées dans un pays. Notre Haïti est un pays qui clame sans cesse la technopolisation du système archaïque pour diminuer la misère importée et inspirée aux doctrines sacrificielles de la religion occidentale. Soyez  armé de l’intelligence pour éviter les méfaits du capitalisme cognitif.

Comment demander à la race de croître pendant que vous instaurez un mécanisme tuant les spermatozoïdes dans votre système politico-universitaire? Comment discourir sur le déblocage d’un pays pendant que votre système électoral ne tient pas compte d’une philosophie électorale émanant des ruses et de la philosophie de l’Éducation? Comment planifier des choses grandioses sans avoir la profondeur et une longueur en plus de la chose planifiée?

Élites haïtiennes, vous êtes prédatrices, vous trahissez, et votre trahison cause la mort de la société haïtienne justifiée de bêtise et de médiocratie imposée par des hommes médiocres et envoûtés.

Je vous confère cette vérité que « tout commence en mystique et finit en politique ». Et que 2017 est l’année à profiter pour permettre à Haïti l’application de sa pierre philosophale. Cette année se retrouvera encore en 2026                             ( 2+0+1+7=10=1+0=[1]).

Et c’est maintenant que tout doit commencer !

 

Wilson DOLCIN, auteur, classé  dans la galerie des grands écrivains en novembre 2012 sur le site canalblog.com, tenu par Emmila Gitana. Il est selon Francopolis le poète / écrivain révolutionnaire haïtien (2013). Il publie en aout 2015 «  Kita Nago et la formule de Franklin Delano Roosevelt » et «  Dialogue avec l’université […] en 2017 Chez EDILVRE PARIS.

 http://emmila.canalblog.com/archives/2012/11/25/25662543.html

Dolcin Wilsonwww.francopolis.net

Contact : wilsondauteur@yahoo.fr   / (509)33227295

 

 

Posté par wilsonkitanago à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2016

Haiti reforme et éducation / Plan par Wilson Dolcin Écrivain et spécialiste en Sciences de l'Ed.

Extrait de plan de Reforme edu. Introduction

La pensée par la pensée qui fait penser que vous pensez à l’Éducation fait penser que l’éducation pense à vous ; si vous pensez que la pensée de l’Éducation vient de la vision de construire des cerveaux universellement applicables, vous avez raison de comprendre que l’Éducation ait un rôle transdisciplinaire émanant d’un processus mental et rationnel.

Éducation se révèle de nature évolutive  et temporairement statique parce qu’après chaque réforme, elle fait exigence de rénovation pour mieux s’adapter au changement positif des choses humaines. Toujours est-il, un ensemble de discussions se portant sur la nouvelle éducation, capable de mieux adapter aux conditions modernes et à la vie, s’est déclenché : « il faut qu’elle passe de l’initiation à l’initiative » découlant sur « l’école de la vie ». Cela se fait partout dans le monde. Et on est d’avis que toutes les choses du monde sont naturelles et conventionnelles.

            Le problème, lié au contexte haïtien, c’est que l’ensemble de ces discussions est loin de faire l’objet des intérêts collectifs et nationaux, mais personnels et mesquins rivés  étroitement du petit ‘’je’’ minuscule, infirme et vide qu’à tel point notre histoire éducative est plus que maigre en réformes et ne retient que celle de Bernard (1979-1982), échouée à cause d’une série de crises socio-économico politiques insurmontables.  Mais, en réalité cela a été un prétexte, car toute réforme éducative est vouée au même blocage de l’axe parlementaire. On assiste à un  culte de bonnes intentions inappliquées : référence faite à la politique de l’éducation.

Généralement, la notion de la gratuité et de la démocratisation quantitative de l’enseignement est notée dans les constitutions haïtiennes du XIXe siècle au XXe siècle. Mais, les  inégalités sociales ne sont pas encore réduites. « …il existe des intelligences inégales dont l’inégalité n’est pas socialement déterminée, et qu’il suffit de détecter méthodiquement les aptitudes dont elles sont porteuses pour les voir s’adapter aux besoins de l’économie dans une sorte d’harmonie universelle[1]. » La déduction d’une théorie existentielle sur la chose éducative est presque sans équivoque, mais isolée des conditions didactiques: didactique de l’expérimental par l’expérience-action est achoppée à un vide de beaux parleurs.

 

J’ai peur pour le pays. J’ai  aussi peur en me demandant qui donc suis-je pour proposer un plan de réforme éducatif à l’élite haïtienne[2] qui, seule, est capable de le promouvoir. En tous cas, la logique pure, les circonstances conscientes et les raisons humanistes me contraignent. L’histoire seule va retrancher bien ou mal.

La manifestation de ce plan éducatif venu d’une dictée lointaine comparable à la rédaction d’un recueil de Veda se porte d’une conscience de ce que sont l’inspiration et l’expérimentation.

La politique de l’Éducation émane d’une vision d’État. L’application de ce plan est liée à l’implication trilogique formelle du Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), de l’exécutif et du parlement. Voilà la méthode d’attaque pour doter de ce pays d’une école natif natal[3] émanant d’une mission éminemment exaltante, mais difficile.[4] !

Sur le plan historique, le développement des peuples passe par l’Éducation. Développement comme  processus  mental et rationnel résulte de la culture de l’intelligence.[5] On est presque sans équivoque que ce changement dont nous parlons est élitique. Mais d’une « élite éduquée aux intérêts de la masse. » Pour ce peuple qui veut voir l’horizon d’un jour meilleur, il est une nécessité de parvenir aux moyens pour faire la reconversion paradigmatique des axes scolaire et universitaire inspirés d’abord d’une méthode permettant à chaque hattien de jouir ses droits fondamentaux de manière rationnelle: droit à l’alimentation par exemple.

 Et moi aussi, par cette tentative,  je pense que je suis haïtien à l’humano-mania. C’est en quoi je reconnais avoir été utile à mon petit pays. C’est à cela que j’ai conceptualisé ce plan grosso modo et  je vous ai invité à y prendre part. Il suffit pour vous et moi de payer une dette sociale.

Donc, c’est maintenant que tout doit commencer !                 

                                                               

 

Wilson Dolcin

 

 

 

 

 

 



[1] André Robert. Système éducatif et reforme, paris, Nathan, 1993, p43.

[2] Haïti a besoin d’une « élite de mérite », mais pas une « élite de naissance »

[3] Authentique

[4] Mission possible en Haïti, c’est toute ma confession, je crois et je veux.

[5]  La réforme Goblot peut être prise en exemple à la compréhension de la création d’ENA axée sur une sorte d’Education civique et/ou élitique française.

I. Introduction

La pensée par la pensée qui fait penser que vous pensez à l’Éducation fait penser que l’éducation pense à vous ; si vous pensez que la pensée de l’Éducation vient de la vision de construire des cerveaux universellement applicables, vous avez raison de comprendre que l’Éducation ait un rôle transdisciplinaire émanant d’un processus mental et rationnel.

Éducation se révèle de nature évolutive  et temporairement statique parce qu’après chaque réforme, elle fait exigence de rénovation pour mieux s’adapter au changement positif des choses humaines. Toujours est-il, un ensemble de discussions se portant sur la nouvelle éducation, capable de mieux adapter aux conditions modernes et à la vie, s’est déclenché : « il faut qu’elle passe de l’initiation à l’initiative » découlant sur « l’école de la vie ». Cela se fait partout dans le monde. Et on est d’avis que toutes les choses du monde sont naturelles et conventionnelles.

            Le problème, lié au contexte haïtien, c’est que l’ensemble de ces discussions est loin de faire l’objet des intérêts collectifs et nationaux, mais personnels et mesquins rivés  étroitement du petit ‘’je’’ minuscule, infirme et vide qu’à tel point notre histoire éducative est plus que maigre en réformes et ne retient que celle de Bernard (1979-1982), échouée à cause d’une série de crises socio-économico politiques insurmontables.  Mais, en réalité cela a été un prétexte, car toute réforme éducative est vouée au même blocage de l’axe parlementaire. On assiste à un  culte de bonnes intentions inappliquées : référence faite à la politique de l’éducation.

Généralement, la notion de la gratuité et de la démocratisation quantitative de l’enseignement est notée dans les constitutions haïtiennes du XIXe siècle au XXe siècle. Mais, les  inégalités sociales ne sont pas encore réduites. « …il existe des intelligences inégales dont l’inégalité n’est pas socialement déterminée, et qu’il suffit de détecter méthodiquement les aptitudes dont elles sont porteuses pour les voir s’adapter aux besoins de l’économie dans une sorte d’harmonie universelle[1]. » La déduction d’une théorie existentielle sur la chose éducative est presque sans équivoque, mais isolée des conditions didactiques: didactique de l’expérimental par l’expérience-action est achoppée à un vide de beaux parleurs.

 

J’ai peur pour le pays. J’ai  aussi peur en me demandant qui donc suis-je pour proposer un plan de réforme éducatif à l’élite haïtienne[2] qui, seule, est capable de le promouvoir. En tous cas, la logique pure, les circonstances conscientes et les raisons humanistes me contraignent. L’histoire seule va retrancher bien ou mal.

La manifestation de ce plan éducatif venu d’une dictée lointaine comparable à la rédaction d’un recueil de Veda se porte d’une conscience de ce que sont l’inspiration et l’expérimentation.

La politique de l’Éducation émane d’une vision d’État. L’application de ce plan est liée à l’implication trilogique formelle du Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), de l’exécutif et du parlement. Voilà la méthode d’attaque pour doter de ce pays d’une école natif natal[3] émanant d’une mission éminemment exaltante, mais difficile.[4] !

Sur le plan historique, le développement des peuples passe par l’Éducation. Développement comme  processus  mental et rationnel résulte de la culture de l’intelligence.[5] On est presque sans équivoque que ce changement dont nous parlons est élitique. Mais d’une « élite éduquée aux intérêts de la masse. » Pour ce peuple qui veut voir l’horizon d’un jour meilleur, il est une nécessité de parvenir aux moyens pour faire la reconversion paradigmatique des axes scolaire et universitaire inspirés d’abord d’une méthode permettant à chaque hattien de jouir ses droits fondamentaux de manière rationnelle: droit à l’alimentation par exemple.

 Et moi aussi, par cette tentative,  je pense que je suis haïtien à l’humano-mania. C’est en quoi je reconnais avoir été utile à mon petit pays. C’est à cela que j’ai conceptualisé ce plan grosso modo et  je vous ai invité à y prendre part. Il suffit pour vous et moi de payer une dette sociale.

Donc, c’est maintenant que tout doit commencer !                 

                                                               

 

Wilson Dolcin

 

 

 

 

 



[1] André Robert. Système éducatif et reforme, paris, Nathan, 1993, p43.

[2] Haïti a besoin d’une « élite de mérite », mais pas une « élite de naissance »

[3] Authentique

[4] Mission possible en Haïti, c’est toute ma confession, je crois et je veux.

[5]  La réforme Goblot peut être prise en exemple à la compréhension de la création d’ENA axée sur une sorte d’Education civique et/ou élitique française.

Posté par wilsonkitanago à 04:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 avril 2016

JE RÉPONDS TOUJOURS ET PRENDS POSITION, TOME 2 OU LE RÉSULTAT DE L’ENQUETE

WILSON

JE RÉPONDS TOUJOURS ET PRENDS POSITION, TOME 2
OU LE RÉSULTAT DE L’ENQUETE

Ne suis-je pas l’accusateur du poète RICARSON DORCE après avoir répondu à une rectification bien méritée du doctorant Jean-Jacques Cadet sur un article du poète publié le 21 mars 2016 dans le Nouvelliste intitulé : « Jacques Roumain, une utopie sur le communisme haïtien »
RICARSON DORCE publie le 5 avril 2016 « Lettre à mon accusateur JEAN-JACQUES CADET » pour répondre à un article de ce dernier autour de l’idée d’une tentative de plagiat. Et moi aussi, comme je promets au public de faire une lumière au model de la véracité de la méthodologie de recherche scientifique, je reviens vers vous pour prouver comment est manifesté ce sentiment de plagiat chez le poète dont les amis acculaient déjà JEAN-JACQUES CADET de tentative de détruire intellectuellement, moralement […] ce jeune intellectuel haïtien, RICARSON DORCE . Assurément, une tentative de plagiat se définit comme un sentiment de vol intellectuel. Et ça se fait lorsqu’un auteur prend plaisir de reprendre des idées sans vouloir utiliser les guillemets pour différencier les dits de l’autre. Dans ce cas, on dit que l’auteur ne fait pas preuve de probité ou d’honnêteté intellectuelle. Bien sur, il existe une manière de faire, car il faut une méthode en tout. En ce sens, la méthode est une action planifiée, structurée, organisée et « un art de réaliser le maximum par un effort minimal ». 
Le doctorant JEAN-JACQUES CADET soulignait dans son texte intitulé : « Tentative de plagiat à propos de Jacques Roumain, une utopie communiste en Haïti » mise en ligne le 28 mars 2016 dans lequel il reprochait à RICARSON DORCÉ le non respect des idées du professeur, Dr en philosophie Yves DORESTAL dans son livre : « Jacques Roumain (1907-1944) : un communiste haïtien. Le marxisme de Roumain ou le commencement du Marxisme en Haïti », publié en mai 2015. 
………………………………………………………………………………………………………
Le texte pris comme version originale par CADET JEAN-JACQUES a été publié le 15 juin 2015 par Le Grand Soir (disponible sur Google) et a pour titre : « Le marxisme de Jacques Roumain » On vient avec cette idée comme pilier méthodologique prévu et prescrit dans ce contexte nous permettant de mesurer la véracité des énoncés qui méritent et font exigence de vérification. Est-ce bien pourquoi dans mon premier texte ‘’ Je réponds et je prends position’’ j’ai souligné « la rigueur dans la recherche scientifique à laquelle tous les chercheurs doivent se conformer pour faire triompher la raison et le soleil libérateur comme Platon assigne ce rôle éminemment exaltant aux philosophes. »

En quoi RICARSON DORCE a-t-il péché ?
J’étais, au cours de mes recherches pour découvrir une vérité sur le différend qui existe entre ces deux jeunes intellectuels que je déclare très prometteurs pour ce pays accusant une crise de valeur. Épris négativement de voir que la démarche du poète, journaliste RICARSON DORCÉ est à la fois une tentative à apprécier et à déprécier. Vous pouvez constater facilement, même si vous n’êtes pas spécialistes en la matière, que dans le quatrième paragraphe et la dernière ligne, le poète RICARSON DORCÉ annonce une énumération en figeant l’idée d’où est venue la thèse principale de l’auteur suivie de deux points et un renvoi à la ligne et il le fait véritablement au cinquième paragraphe sans utilisation des Guillemets. Il n’a utilisé les guillemets que pour un mot ‘’deshaitianiser.’’ 
En attendant que je partage le paragraphe avec vous tel qu’il est conceptualisé par le poète, est ce que l’intention de mettre deshaitianiser entre les guillemets ne vient pas de la perception que c’est un néologisme ? Ou est-ce que ‘’ deshaitianiser’’ vaut toute une thèse principale ? Non, dans ce contexte. Si non, pourquoi il n’a pas mis toute cette idée entre les guillemets ? Si tel est le cas, quelle méthode utilise le poète journaliste RICARSON DORCE ? Et s’il n’y a pas d’autre méthode l’autorisant à faire autrement dans ce contexte, peut-il bénéficier de ses propres erreurs ou de sa propre ignorance ou de sa propre négligence ?
Ses amis ne pardonnent personne sur ce fait qu’on rectifie au nom de la rigueur de la méthode en recherche scientifique partant sur la citation d’un autre auteur dans son texte. Préalablement, j’ai testé le commentaire qu’ils ont imposé sur les réseaux sociaux pour se faire vociférer sur leur passion et leur sentiment pour le poète partisan, et vu qu’ils ont perdu la raison. Et maintenant, s’ils refusent d’entendre raison, ils ne font qu’augmenter la bêtise humaine. 
Cela dit, on a droit de paraphraser un auteur au nom de l’extensibilité des données, car elles sont en constante évolution et cela peut se réaliser à n’importe quel moment donné. Mais, il y a, dans chaque contexte, un format à consulter, une ligne à suivre, une loi à respecter, une méthode à appliquer et/ou finalement une manière de faire.
La prière se termine ; passons aux dits du poète rapportés strictement de la source sans en modifier la moindre cause.
Le quatrième paragraphe et suivant. Voici ce qu’il dit :
Selon le penseur philosophe, le marxisme de Roumain était un marxisme au visage pluriel, prenant en compte les sources les plus diversifiées de la culture haïtienne, européenne et latino-américaine. D’où la thèse principale du professeur : (quatrième paragraphe)
Il faut « deshaitianiser » Roumain et le placer dans un contexte mondial et latino- américain. C’est à cette condition que l’on peut commencer à comprendre comment le marxisme haïtien, à ses début, dans le marxisme de jacques Roumain est un moment original en enrichissant dans le marxisme universel et latino-américain et à poser la question de l’actualité de la survie et la durée de cette impulsion originaire dans les étapes postérieures de l’histoire du marxisme dans le pays de Dessalines. (Suivant) 
Fin de citation.

Raisonnons un peu :
Maintenant où est la thèse principale annoncée par ces deux points ? Comment se fait-il que ces deux points ne sont pas suivis des guillemets pour mettre en emphase les dits du professeur ?
Considérons que ‘’le marxisme de Roumain était un marxisme au visage pluriel, prenant en compte les sources les plus diversifiées de la culture haïtienne, européenne et latino-américaine’’ est la thèse principale, pourquoi la construction suivante ‘’ D’où la thèse principale du professeur :’’ n’est pas terminé par un point ?

Un fragment du texte du doctorant JEAN-JACQUES CADET.
Arrivé vers une telle ambiance sur le statut de « jeune-chercheur » revendiqué par RICARSON DORCE », en quoi le constat du doctorant JEAN-JACQUES CADET n’est-il pas fiable ? « J’ai été choqué de constater que RICARSON DORCE ne respecte pas les idées de Yves Dorestal, y compris les miennes. Il reprend fidèlement des fragments de l’ouvrage sans les mettre entre les guillemets. L’un des rares cas où les guillemets sont utilisés, il les fait maladroitement en citant des extraits qui n’ont rien avec les idées avancées » (JEAN-JACQUES CADET, Tentative de plagiat. A propos de l’article « Jacques Roumain et son utopie communiste » de RICARSON DORCE).

Comme convenu mon argumentation se situe sur la véracité de la recherche scientifique et qu’il m’est une obligation d’en faire lumière. Et aussi comme c’était attendu l’intervention d’autres chercheurs qui n’arrivent pas encore sur ce sujet, « la vérification scientifique nous impose le ton et se basera sur la source dans laquelle jaillit des plus vives eaux et aussi les dates de publication de chacune de ces idées » ai-je dit dans la première publication sur face book ‘’ je réponds toujours et prends position.’’
Une recherche en ligne a été effectuée sur les dates de publication des deux articles en question. Le résultat de l’enquête nous donne ce qui suit :
1. Le marxisme de Jacques Roumain a été publié le 15 juin par JEAN-JACQUES CADET au Journal Militant d’Information Alternative : Le Grand Soir.
2. Aucune donnée n’est trouvée quant à la date de la première publication de Jacques Roumain et son utopie communiste publié par RICARSON DORCÉ le 21 mars 2016. On a beau chercher sur le lien qu’il nous a donné : www.cucihaiti.org/ 2015/06/09/ jacques-roumain-et-son-utopie-communiste, on ne trouve que sa réponse en date du 4 avril 2016.

Donc, le poète tente encore une fois de nous induire en erreur sur le lien qu’il nous a donné et que « Jacques Roumain et son utopie communiste » n’est pas trouvé en ligne. Dans la conclusion de sa réponse, il souligne « je ne suis pas marxiste, si être marxiste c’est détruire l’autre », n’est –ce- pas une haine avouée à peine contre le doctorant qui est reconnu comme un spécialiste de Karl Marx ? Ou s’agit-il d’une projection ? 
Je suis pour l’ignorance au sens socratique et je suis pour la médiocrité avouable, mais jusqu'à la mort, je suis contre toute tentative de légalisation de la médiocrité. Loin de qualifier le poète de médiocre, je pense qu’il tente de faire autre chose que le vol intellectuel, ce qu’on peut considérer pour plagiat. En fait, je suis pour la méthode et contre Wilson Dolcin. 
Que la lumière jaillisse dans notre monde scientifique !

Wilson Dolcin, auteur
Kita Nago et la formule de Franklin Delano Roosevelt, Tome 1, Paris, Edilivre, 14 aout 2015,244 pages, 29 Euros.

wilsondauteur@yahoo.fr

Posté par wilsonkitanago à 04:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 août 2015

edi

Posté par wilsonkitanago à 17:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 août 2015

PRECISION SUR LE LIVRE DE DOLCIN / KITA NAGO ET LA FORMULE DE FRANKLI DELANO ROOSEVELT

 

chavez3

Informations: 

Mot cle: Kita Nago et la formule de Franklin Delano Roosevelt, Tome 1

Nbre de pages: 244

Domaine spécifique: Divers /

Collection: Classique

maison d'Edition: Edilivre( France)

Prix: 29 Euros  format papier et autre format

Maintenant , vous pouvez voir un extrait et le résumé et acheter

 

Posté par wilsonkitanago à 23:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lors de ma premiere conférence lancée pour clairifier l'idée du livre

Kita Nago et la formule de Franklin Delano Roosevelt, Tome 1

 

These défendue: 

"Il n'existe pas d'etre humain né ou créé va-nu-pieds dans le monde; et si cela arrive, c'est le méfait du racisme institutionel"

Alors  1945: Date de la déclaration de Franklin Delano Roosevelt contre les hommes d'Haiti

 Aout 2015: date de la parution du livre de Wilson Dolcin qui défend l'humanité en particulierement sa mere patrie contre les impulsions de ce dernier

1945-2015: 70 ans apres, le fils du nord d'Haiti répond....

Visitez: www.edilivre.com

Tapez: Kita Nago et la formule de Franklin Delano Roosevelt, Tome 1

che3

 

 

 

 

 

 

 

Jean Jovenel ; Jean Enek ; Felix Mulka ; Edouard Jean- Ely ; St Pierre Morisson ; Estil Francius ; Ozias Jaccilia ; Angrand Guilaine ; Jean Elna ; Israel Ely ; Luma William ; Jean Madeline ; Tasy Ricaldo ; Charles Robert ; Cesaire Alix Mikelange ; Julien Andrix ; Florvilus Mecilien ; Armand Gerard ;  Leonard Francen ; Antoine Rose Dieula Daphnée ; Nozius Reneld ; Belzor Jean Charleus ;  Charles Syliara ; Phaeton Cessoir ; Charles philogene Celias ; Chers Fils Enock ; Dorvil Michelet ;Fenelus Smith ; Pierre Antoine Charitable ; Mark Robenson ; Bien Aimé Ritaud ; Dolcé Antoine ; Francois Rogé ; Presumé Roland ;  Mogene Emilien ; Nozius Juliana Exavier ; Charles Ruben ; Floradin Jean René ; Fradin Riddise Innocent ; Israel Edouard ; Raphael Fannette Charitable ; Oslin Volvic ; Ulysse Ketia ; Jean Baptiste Similien ; Ducatel Exantus ;  Bien-Aise Quanson ; Anselme Marcelin ; Petit Frere Jean Baptiste ; FRancois Roselin ; Sylvain Wilson ; Alexis Marie Rose ; Jean Baptiste Philibert ; Antoine Lunise ; Fils-Aimé Jacquelin ; Joanis Abraham ; Alizé Sylvio ; Louis Alide ; Presumé Roland ; Fenelus Joseph ; Amady Ronald ; Desir Daniel ; Sama Josué ; Lazare Renise ; Victor Mesidor Florence ; Jean baptiste Beliane ; Pierre Max ; Christophe Lucner ; Joanis Mizael ;   

 

Tous sont propriétaires demeurant et domiciliés a………..Identifiés respectivement sous les numéros :

004-424-276-8 ; 005-998-909-0 ; 002-916-245-6 ; 004-195-828-1 ; 005-998-824-2 ; 004-221-506-5 ; 005-998-888-0 ; 006-001-568-7 ; 006-001-533-4 ; 004-672-936-0 ; 004-888-333-0 ; 002-934-075-2 ; 004-898-340-8 ; 004-936-220-7 ; 008-046-776-3 ; 004-387-448-2 ; 03-09-99-1945-02-00011 ; 004-762-745-8 ; 006-395-909-7 ; 005-688-399-5 ; 004-232-443-0 ; 003-233-990-7 ; 004-972-237-8 ; 002-583-624-8 ; 007-004-664-7 ; 004-268-742-1 ; 004-285-283-1 ; 003-457-775-6 ; 004-533-154-0 ; 008-149-694-0 ; 004-186-952-3 ; 004-841-182-3 ; 007-046-948-8 ;     001-899-407-9 ; 004-254-742-2 ; 006-990-416-9 ; 004-171-703-7 ; 004-672-932-2 ; 002-593-693-6 ; 004-672-927-1 ; 002-584-898-2 ; 002-241-666-0 ; 004-332-607-6 ; 004-899-430-1 ; 004-863-945-4 ; 004-927-744-3 ; 004-619-363-7 ; 006 -729-291-3 ; 007-040-152-8 ; 001-573-731-4 ; 004-058-365-7 ; 03-06-99-1962-07-00007 ; 03-01-99-1978-01-00053 ; 002-918-586-0 ; 001-019-021-9 ; 004-206-300-7 ; 03-01-99-1979-01-00141 ; 001-899-407-9 ; 003-684-981-5 ; 009-693-148-5 ; 03-10-99-1973-04-00005 ; 006-945-229-1 ; 009-065-270-9 ; 006-697-847-6 ; 006-226-761-8 ; 009-688-510-8 ; 03-02-99-1967-08-00014 ; 04-04-99-1935-05-00010

 

 

 

 

159 personnes répertoriées 

Posté par wilsonkitanago à 22:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]

ENTREE EN MATIÈRE DU LIVRE DE WILSON DOLCIN / KITA NAGO ET LA FORMULE DE FRANKLIN DELANO ROOSEVELT.

En 1929, il y avait eu une crise socio-économique aux États-Unis. Franklin Delano Roosevelt, après sa rentrée dans la politique, est élu président le 8 novembre 1932 et applique le « New Deal » (1933- 1934) pour traiter les blessures de plus de dix (10) millions de chômeurs et des milliers d’affamés étatsuniens. C’est une noble et louable partition liée à la satisfaction de l’humanité. Il a disloqué à l’aurore de sa mort (1945) De tel doute du mystère de grand homme est jonché sur ses propres pulsions, tirées hélas dans son sombre discours contre les hommes d’Ayiti : « Soulever constamment les va-nu-pieds contre les gens à chaussures et mettre les gens à chaussures en état de s’entre-déchirer les uns les autres, c’est la seule façon pour nous d’avoir une prédominance continue sur ce pays de nègres qui a conquis son indépendance par les armes ». 1. Comment pourrait-on accepter que résoudre la misère des États-Unis soit lié à la transformation des hommes en choses humaines dans le monde ? 2. D’un repère historique, comment pourrait-on accepter l’application de sa formule en Ayiti lorsque Dumarsais Estimé, le seul président ayitien qui soulage le peuple, a subi un coup d’état exigé et monté par la puissance américaine ?L’être humain est la manifestation organique et rationnelle du cosmos et témoin de la grandeur de Dieu. Il n’est, en aucun lieu, en aucun lieu, né crée vanu-pieds ; si cela arrive, c’est le méfait du racisme institutionnel. Parce que l’homme a perdu le sens humain dans un monde où la déshumanisation s’impose en seul maitre. Dolcin, en s’adressant aux frères d’ethnies, amène tous les hommes, de toutes les cultures et toutes les civilisations à s’armer pour devenir l’homme nouveau par les effets de la psycho-dynamique, basée sur sa théorie NC=CI : Nouveau Comportement du nouvel homme est égal à la Culture de l’Intelligence. Problématique de la volonté vis-à-vis la position sociale de l’être humain, une nouvelle théorie développée sur le comportement humain.

Né le 15 mars 1976 à Camp-Louise, première section communale de l’Acul du Nord, Ayiti, Wilson Dolcin étudie Sciences de l’Education. Intéressé par l’écriture, il est classé le 7 mars 2014 dans la galerie des grands écrivains dans canalblog.com (Classement d’Emmila Gitana) En décembre 2013, il a publié dans Francoplis (France) et acquiert sa renommée universelle digne d’un écrivain, poète / révolutionnaire au sens humain. 2 5 Il travaille comme chercheur pour la Fondation de la Nouvelle Ayiti (FONAY). Découvrons ce talent.

Posté par wilsonkitanago à 19:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

LE RESUME DU LIVRE: KITA NAGO ET LA FORMULE DE FRANKLIN DELANO ROOSEVELT, TOME 1

Tout dans ce livre est inspiré des messages pittoresques et du symbole initiatique de Kita Nago, l’événement du premier janvier 2013 pensé par Harry Nicolas, dont l’ultime raison est de montrer les possibilités de changement d’Ayiti.
En corrigeant la formule de Franklin Delano Roosevelt, basée sur des perceptions détournées au but de la création, l’auteur offre la synthèse qui suscite un débat transnational : « En aucun cas, en aucun lieu, l’être humain n’est né ni créé va-nu-pieds ; et si cela arrive, c’est le méfait du racisme institutionnel. »
Fort de cela, une conscience s’applique sur l’existence des choses et même le hasard est l’œuvre d’une planification. Partant de là, il ne s’agit pas de polémiquer avec la puissance américaine, mais d’épouser une cause humaine.
Pour réinventer le relais, Dolcin Wilson, fils du Nord, se sert du message-synthèse de Kita Nago en stipulant que « l’Ayitien peut tout quand il veut » et de celui de Franklin en évoquant un possible « effondrement de l’union des noirs et des mulâtres d’Ayiti ».
En souvenance de De l’égalité des races humaines de Firmin Anténor (1885), le livre de Dolcin réveille la conscience universelle prouvant encore une fois qu’Ayiti réitère sa mission de protection à l’humanité, impliquant le concept dont l’univers clame sans cesse : HUMANISER L’HOMME.

 

Disponible sur le site www.edilivre.com

Vous pouvez voir un extrait ou acheter ce livre 

Mais visiter  et clicler sur j'aime...

Auteur

Posté par wilsonkitanago à 19:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]