Tout dans ce livre est inspiré des messages pittoresques et du symbole initiatique de Kita Nago, l’événement du premier janvier 2013 pensé par Harry Nicolas, dont l’ultime raison est de montrer les possibilités de changement d’Ayiti.
En corrigeant la formule de Franklin Delano Roosevelt, basée sur des perceptions détournées au but de la création, l’auteur offre la synthèse qui suscite un débat transnational : « En aucun cas, en aucun lieu, l’être humain n’est né ni créé va-nu-pieds ; et si cela arrive, c’est le méfait du racisme institutionnel. »
Fort de cela, une conscience s’applique sur l’existence des choses et même le hasard est l’œuvre d’une planification. Partant de là, il ne s’agit pas de polémiquer avec la puissance américaine, mais d’épouser une cause humaine.
Pour réinventer le relais, Dolcin Wilson, fils du Nord, se sert du message-synthèse de Kita Nago en stipulant que « l’Ayitien peut tout quand il veut » et de celui de Franklin en évoquant un possible « effondrement de l’union des noirs et des mulâtres d’Ayiti ».
En souvenance de De l’égalité des races humaines de Firmin Anténor (1885), le livre de Dolcin réveille la conscience universelle prouvant encore une fois qu’Ayiti réitère sa mission de protection à l’humanité, impliquant le concept dont l’univers clame sans cesse : HUMANISER L’HOMME.

 

Disponible sur le site www.edilivre.com

Vous pouvez voir un extrait ou acheter ce livre 

Mais visiter  et clicler sur j'aime...

Auteur